Skip to content

Cuspi o meu corpo para a calçada

23/05/2011

J’ai jeté mon corps
Dans le fossé
Pourquoi être mort
Si j’étais né
Si j’étais pas né
J’en serais encore
A me demander
C’est par où qu’on sort
Si j’étais né
J’aurais bien aimé m’envoler
J’ai pointé dehors
Le bout du nez
Je venais d’éclore
Ça y est j’étais né
J’ai couru alors
Sans regarder
Le sud ou le nord
J’étais né
Si j’étais né
J’aurais bien aimé
Du doigt le toucher

C’est fragile
L’extension de tes bras
C’est fragile
Les cordes de ta voix
C’est fragile
Le tissus de nos peaux
C’est fragile
Le courant de nos eaux
C’est fragile
Quand tu ne dis qu’un mot
C’est fragile
Les ailes des oiseaux
C’est fragile
On nait rien qu’une fois
C’est fragile
Ça claque entre les doigts

J’ai compté les morts
Et ça m’a donné
L’envers des décors
Alors je suis né
Si je suis pas né
Je cours encore
Sans me retourner
A la vie, à la mort
Si je suis né
J’aurais bien aimé
Pouvoir y gôuter
J’ai craché mon corps
Sur la chaussée
Pourquoi je suis mort
Si je suis né
Si je suis encore
Je m’en suis allé
Comme je suis mort
Eh bien je suis né
Si je suis né
J’aurais bien aimé
M’oublier

C’est fragile
L’extension de tes bras
C’est fragile
Les cordes de ta voix
C’est fragile
Le tissus de nos peaux
C’est fragile
Le courant de nos eaux
C’est fragile
Quand tu ne dis qu’un mot
C’est fragile
Les ailes des oiseaux
C’est fragile
On nait rien qu’une fois
C’est fragile
Ca claque entre les doigts

Têtes RaidesFragile, 2006

No comments yet

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: